Petit guide de la piscine hors-sol en bois

Tout comme de nombreuses personnes qui ont un jardin, j’ai finalement succombé à la tentation d’un bassin hors-sol. Mais pas question de me contenter d’un classique modèle gonflable. J’ai investi dans une magnifique piscine en bois.

Les atouts des piscines hors-sol en bois

Si tout comme moi vous craquez pour les piscines hors-sol, et que vous décidez de vous en offrir une, je vous recommande vivement www.homepiscine.com. Avec les différentes gammes de bassins proposés sur ce site, impossible de ne pas trouver votre bonheur. Me concernant, je me suis immédiatement orienté vers les modèles en bois. Voici un matériau qui s’accorde facilement avec tous les autres, tout en s’intégrant parfaitement dans les espaces extérieurs quel que soit le style ou l’ambiance générale des lieux.

Jeu dans la piscine

De plus, cette matière est entièrement naturelle, mais surtout noble et très chaleureuse. Et cela sans parler de son toucher doux. Le changement apporté par cet équipement dans mon jardin est tout simplement incroyable. Toutefois, au départ, j’ai hésité un peu entre le bassin semi-enterré et le hors-sol. C’est le deuxième qui l’a emporté, car dans la mesure où cet achat reste tout de même conséquent, je compte démonter et ranger le bassin, hors saison estivale, pour qu’il dure plus longtemps.

Les paramètres d’achat

Les bassins hors-sol sont commercialisés en kit. Le montage est vraiment facile et à portée de main. Quarante-huit heures seulement après sa livraison, la piscine était déjà prête, il ne restait plus qu’à la remplir. L’ensemble est généralement composé d’un système de filtration, d’un feutre de fond, d’un liner, de margelles, sans oublier les panneaux en bois. Chez certains distributeurs, les échelles sont vendues à part. C’est pourquoi j’ai passé commande sur la boutique en ligne citée ci-dessus, de cet accessoire indispensable. Bien sur, je vais installer une protection pour éviter les accidents quand il y a des tous petits à la maison. C’est d’ailleurs obligatoire !

Quant à la forme de la piscine, il y a deux possibilités, à savoir plutôt ronde ou ovale. J’ai préféré le premier modèle plus adapté à mon espace. Néanmoins, le choix de la forme est conditionné par l’emplacement où l’on va installer le bassin. Enfin, l’autre critère de sélection, et non des moindres, est la qualité du bois. Les essences qui proposent une excellente durabilité naturelle sont bien sûr les bois d’Europe du Nord où le climat est rude, comme le pin nordique traité autoclave qui est de très belle qualité s’il est de classe IV, pour résister aux zones humides en contact avec le sol. La structure peut être, elle, en acier galvanisé, sur certains modèles.

L’entretien du bois

La seule contrainte avec le bois ? Des entretiens réguliers sont indispensables si l’on veut préserver longtemps sa beauté et sa couleur naturelle. De plus, utilisé dans la fabrication d’une piscine, ce matériau est continuellement soumis à l’humidité, ainsi qu’aux variations climatiques et thermiques. Et cela sans parler des insectes et des champignons, principalement si le bois est de classe deux ou trois. Quoi qu’il en soit, certaines précautions seront à prendre.

Ainsi, pour limiter les actions néfastes de l’humidité, j’ai par exemple posé mon bassin sur un tissu géotextile. De ce fait, le bois n’entre pas directement en contact avec le sol. Sinon, il faut aussi se méfier du soleil. En effet, même si les rayons UV n’auront pas d’incidence sur la solidité du bois, trop d’expositions changeront à long terme sa couleur. Pour éviter cette décoloration inesthétique, l’on m’a conseillé d’appliquer régulièrement de la lasure.

Écrit par Lilou le dans La maison

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : j3umazrs33